ddddddddddddddd
Portraits d'enseignants
Accueil
Universités
Enseignants
Rencontres
Guide
Répertoire
Regards
Liens
jjjj

 

 

Les défis de l'Alliance Française de Shanghai

Spécialiste de F.L.E., Claire-Lise Dautry prend la direction de l'Alliance Française de Shanghai après avoir été responsable des formations à l'Alliance Française de Paris. Pour elle, la pédagogie n'est pas sujet à plaisanterie. Brève rencontre avec une femme affairée.


Comment décrire, de votre point de vue, le système éducatif chinois ?

Le système éducatif chinois, actuellement en plein réforme, est le théâtre de gros enjeux car les Chinois sont prêts à tout pour faire partir leurs enfants à l'étranger. De fait, ce système est un énorme gâteau particulièrement juteux et appétissant qui attire beaucoup de monde… Nous nous situons au cœur de ce processus et il nous faut faire face à une certaine compétitivité.

Comment se distinguer dans une telle situation ?
Nos méthodes sont originales et notre enseignement de grande qualité. Il n'est pas question de faire appel à des enseignants incompétents. Certaines personnes sont persuadées qu'il suffit de parler le français pour l'enseigner et viennent naïvement nous proposer leurs services ! Nous faisons uniquement appel à des spécialistes de F.L.E et le niveau maîtrise est un minimum. Nos professeurs sont triés sur le volet et reçoivent une formation complémentaire spécifique une fois qu'ils intègrent l'équipe de l'Alliance. Notre pédagogie est fondée sur des approches communicatives et elle repose sur un fort engagement de l'apprenant.

Cela suffit-il à attirer les élèves ?
L'Alliance Française est également en mesure de proposer une offre culturelle importante et nous misons essentiellement sur la culture de proximité en organisant des concerts, un ciné-club…Notre bibliothèque est bien fournie. Par ailleurs, l'Alliance abrite un centre d'information sur les études en France, le P.I.E.F., susceptible d'attirer l'attention de jeunes clients.

Avez-vous une clientèle spécifique ?
Notre clientèle est principalement composée de travailleurs qui forment un public exigeant. Les jeunes femmes sont les plus nombreuses (elles représentent 65% du public), ce qui est assez logique car elles ont la réputation d'être particulièrement ambitieuses. D'ailleurs le français est plutôt considéré, en Chine, comme une langue de femmes. Alors que l'anglais est une langue obligatoire, le français est un luxe en même temps qu'un " plus " certain. Le choix du français est rarement gratuit, 40% de notre clientèle projette de partir en France et de nombreuses jeunes femmes considèrent que cet atout linguistique leur permettra d'obtenir plus facilement une promotion.

L'enthousiasme de l'équipe de l'Alliance est-il à la mesure des exigences des étudiants ?
La plupart de nos clients viennent prendre leurs cours en sortant de leur bureau, aussi sommes-nous ouverts tard dans la soirée. Nous donnons également des cours le samedi, le dimanche et les jours fériés. Notre équipe compte vingt personnes qui travaillent du lundi au lundi et prennent à peine trois semaines de vacances chaque année. Il faut savoir ce que l'on veut.

Renseignements: www.alliancefrancaise.org.cn - shanghai@alliancefrancaise.org.cn

Un Monde à penser 2002

 

Retour au sommaire