ddddddddddddddd
Reportages dans les universités : Egypte
Accueil
Universités
Enseignants
Rencontres
Guide
Répertoire
Regards
Liens
jjjj

 

 

Helwan - UDC-FESP - Aïn Chams - UDC-IDAI - AUC

 

L'Université d'Aïn Chams

 

La Faculté de commerce

Plutôt que d'une université, il faudrait parler des universités d'Aïn Chams tant on peine à trouver une cohérence entre les différents campus disséminés au nord de la capitale égyptienne. Les deux plus grands, qui se font face sur la grande avenue El-Khalifa El-Maamon, regroupent à eux seuls les effectifs de plusieurs universités françaises. La faculté de commerce, par exemple, compte 60000 étudiants, presque deux fois plus d'étudiants que tous les UFR de Nanterre. Au cours des années 1990, la relative démocratisation des études et la poussée démographique ont engendré un formidable afflux d'étudiants que l'université n'était pas prête à accueillir. Avec 154000 étudiants pour seulement 4500 enseignants et peu de nouveaux locaux, les conditions d'enseignement se sont dégradées, mais de façon inégale, les facultés les plus sélectives, comme celles de médecine ou d'ingénierie étant, semble-t-il, moins touchées.

 

" L'augmentation constante du nombre d'étudiants nous pose d'importants problèmes financiers, constate Morad Abdel Kader, vice-président de l'université. Le budget imparti par l'Etat est élevé mais il ne peut financer la construction de toutes les nouvelles structures dont nous avons besoin. Comme il est légalement impossible de recevoir de l'argent des étudiants, nous nous tournons vers des donateurs privés pour accroître nos ressources. " Autant que les problèmes financiers, c'est la taille de l'université qui la rend difficile à gérer, car une telle concentration d'étudiants engendre inévitablement une importante bureaucratie. Le ministre de l'enseignement supérieur a annoncé en 2002 une restructuration de l'ensemble des universités du Caire, mais un calendrier précis n'a pas encore été fixé.

 

 

Les étudiants se retrouvent après les cours sur les routes et allées des campus

 

Monsieur Morad Abdel Kader, vice-président de l'université

 

 

Une activité intense

La contrepartie positive de la surpopulation d'Aïn Chams est son intense activité dans une ambiance presque festive. Dans les allées centrales des deux grands campus, des groupes d'étudiants bavards et joviaux se forment un peu partout, laissant un passage parfois sinueux et étroit aux marcheurs. La vie associative est nettement plus visible à Aïn Chams qu'à l'Université du Caire puisque ici, vraisemblablement faute de place, différentes organisations se sont installées dans des stands extérieurs faits de branches et de quelques bouts de tissu. Parmi les activités qui ont la faveur des étudiants, on trouve bien sûr le football mais aussi le théâtre et surtout la musique. Chaque année, l'université organise un grand concours de musique et participe avec succès au festival national inter-universités.

 

 

En ne passant que deux jours dans un établissement aussi grand qu'une ville, il est difficile de se prononcer sur la qualité, nécessairement inégale, de l'enseignement qui y est dispensé. On peut cependant noter la variété des disciplines qui sont ouvertes aux étudiants dans toutes les facultés, en premier comme en deuxième cycle. Il existe par exemple dix spécialisations en pharmacie, et des formations dans seize langues étrangères sont proposées à la faculté de lettres. Ce vaste choix reflète bien la volonté d'ouverture de l'université qui fait vivre ses quelque 170 partenariats avec des universités étrangères et accueille chaque année 1300 étudiants venus d'autres pays arabes et d'Afrique sub-saharienne.

Le site Internet d'Aïn Chams : www.shams.eun.eg


Le luxueux bâtiment de l'administration centrale est un ancien ballet


 

Un Monde à penser 2002

 

Sommaire Afrique